Aéroport d’Oslo …

L’aéroport d’Oslo à Gardermoen est situé à Gardermoen, à Ullensaker, en Norvège, à 48 km au nord d’Oslo. Ouvert en 1998, c’est le principal aéroport international desservant la Norvège avec deux pistes. C’est un hub de SAS Braathens et de Norwegian Air Shuttle.

Environ 16 millions de passagers ont emprunté l’aéroport d’Oslo en 2005, ce qui représente une augmentation d’un million depuis 2004. L’aéroport dispose de deux pistes parallèles de 2 950 m et de 3 600 m, de 34 ponts passagers et de 5 postes de stationnement, de 64 comptoirs d’enregistrement et de 71 avions. des stands. Une troisième piste pourrait être nécessaire dans le futur.

Il est prévu d’augmenter la surface du terminal en ajoutant un nouveau terminal B à OSL. L’aéroport fonctionne comme une plaque tournante nationale, avec un total de 25 destinations intérieures, dont 16 desservies par des avions à réaction. Sept d’entre eux sont servis dans le cadre d’obligations de service public du gouvernement norvégien utilisant des avions régionaux.

L’aéroport d’Oslo, à Gardermoen, est le plus grand magasin duty-free d’Europe. Cela tient au fait que la Norvège n’est pas membre de l’UE et peut toujours vendre des marchandises en franchise de droits à toutes les destinations internationales. Les passagers qui arrivent peuvent également utiliser des produits hors taxes.
L’aéroport de Sandefjord, Torp dessert également Oslo, principalement par des transporteurs à bas prix et des compagnies aériennes régionales.

L’armée norvégienne a commencé à utiliser Gardermoen comme camp dès 1740, à l’époque, elle s’appelait alors Fredericksfeldt. Le premier vol a eu lieu en 1912 et en 1920, l’aéroport comptait de nombreux hangars.

Lorsque les Allemands ont envahi la Norvège pendant la Seconde Guerre mondiale, ils ont bombardé l’aéroport, mais l’ont reconstruit par la suite avec deux pistes de 2000 mètres.

Après la guerre, Gardermoen était utilisé à la fois pour des vols charters et intercontinentaux. Des vols charters ont été effectués à partir de 1972 à Gardermoen au lieu de Fornebu en raison du manque de créneaux horaires à Fornebu, tandis que des vols intercontinentaux devaient être opérés au départ de Gardermoen car la piste de Fornebu était trop courte. Ce n’est que dans les années 1990 que les vols SAS à destination de New York ont ​​été transférés à Fornebu.

Après que Gressholmen (mer) et l’aéroport de Kjeller (terrestre) aient servi d’aéroports à Oslos, le nouvel aéroport d’Oslo, Fornebu, a ouvert ses portes en 1939. Mais dans les années 1980, l’aéroport connaissait de graves problèmes de capacité. L’aéroport n’avait qu’une piste; il n’y avait donc pas de places disponibles à l’aéroport pendant les heures de pointe. Cela a rendu impossible le fonctionnement du marché des compagnies aériennes déréglementé, étant donné que de nouvelles compagnies aériennes potentielles n’auraient pas accès à suffisamment de créneaux horaires à Fornebu. Une nouvelle piste n’a pas pu être construite à cause de problèmes d’espace.

L’ancien aéroport souffrait également du manque de transports en commun adéquats, sans métro ni ligne de chemin de fer vers l’aéroport. L’aéroport était situé assez près du centre-ville et à proximité d’une zone résidentielle, ce qui posait de graves problèmes de pollution sonore.

En 1988, le Parlement a décidé de construire un aéroport à Hurum. Toutefois, les études météorologiques ont montré qu’il y aurait trop de brouillard à Hurum et le processus a été annulé. Le 8 octobre 1992, le Parlement a pris la décision finale de construire un aéroport à Gardermoen.

Oslo Lufthavn AS, une nouvelle société d’exploitation, a repris les activités de Gardermoen et de Fornebu. La décision prise par le Parlement signifiait que le nouvel aéroport devait être autofinancé. Il fallait donc créer une société anonyme distincte pour financer le nouvel aéroport. Les coûts de construction totaux des aéroports, qui s’élèvent à 11,4 milliards de NOK, ont tous été empruntés par la société, et les bénéfices tirés de l’exploitation de l’aéroport sont utilisés pour payer la dette. La société exploitait également Fornebu à compter du 1er janvier 1997. Oslo Lufthavn AS est une filiale à 100% de Avinor AS, l’administration civile norvégienne des aéroports.

En liaison avec le nouvel aéroport, un nouveau train à grande vitesse a été mis en place pour Gardermobenen, avec des départs vers la gare centrale d’Oslo six fois par heure. Ce fut la première construction de chemin de fer à grande vitesse en Norvège. Il est maintenant exploité par Flytoget.

Gardermoen est devenu le principal aéroport d’Oslo le 8 octobre 1998, lorsque l’aéroport de Fornebu a été fermé. Le transfert a eu lieu du jour au lendemain et constituait une opération majeure. Le nouvel aéroport a une capacité de 17 millions de passagers par an et 80 mouvements aériens par heure.

Après l’ouverture de Gardermoen, l’accès aux créneaux à l’aéroport et l’arrivée d’un nouveau transporteur à bas prix, Color Air, ont provoqué une importante guerre des prix entre les compagnies aériennes. Elle s’est terminée en 1999, au moment de la faillite de Color Air.

En 2002, Norwegian Air Shuttle a commencé ses activités en utilisant Gardermoen comme plaque tournante. La compagnie aérienne dessert 46 destinations internationales et 8 destinations intérieures.

La ministre des Transports et des Communications, Liv Signe Navarsete, a inauguré le 18 janvier 2006 le premier hangar de dégivrage à infrarouge d’Europe à l’aéroport d’Oslo. Le hangar sera un complément au dégivrage standard pour le reste de la saison hivernale.