international airport

Aéroport de Luton …

L’aéroport de Londres Luton (anciennement l’aéroport international de Luton) est un aéroport situé à environ 30 km au nord de Londres, dans la ville de Luton, dans le Bedfordshire. Il s’agit du quatrième aéroport desservant le marché londonien après Heathrow, Gatwick et Stansted, qui accueille environ 9 millions de passagers par an.

Un aéroport fut inauguré sur le site le 16 juillet 1938 par le secrétaire d’État à l’époque, Air Kingsley Wood. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’aéroport de Londres Luton servit de base aux combattants de la RAF.

Après la guerre, les terres ont été restituées au conseil local qui a poursuivi ses activités commerciales à l’aéroport de Londres Luton, fournissant ainsi une base pour les principaux voyagistes. En 1972, l’aéroport de London Luton était le plus rentable du pays. L’aéroport de Londres Luton subit un grave revers en août 1974 lorsque le grand voyagiste Clarkson, planifiant des vols via sa compagnie aérienne Court Line (qui exploitait également des services de bus locaux), fit faillite.

Les quinze années suivantes ont été marquées par un processus de reconstruction, avec notamment l’ouverture d’un nouveau terminal international en 1985. À cette époque, Ryan Air effectuait des vols entre l’aéroport de Londres Luton et l’Irlande. En 1990, l’aéroport a été rebaptisé « London Luton Airport » afin de rehausser le profil de l’aéroport aux yeux des visiteurs étrangers, susceptibles de se diriger vers Londres, sans toutefois rappeler que Luton était à proximité. En 1991, Ryanair a transféré sa base d’opérations à Stansted, ce qui a entraîné une nouvelle diminution de l’importance de l’aéroport dans le réseau de transport britannique. Cette tendance s’est radicalement inversée plus tard dans les années 90 avec l’introduction de vols charters pour Airtours et de nouveaux vols réguliers «low cost» au départ de Debonair et d’easyJet, ce dernier faisant de Luton son hub.

Aujourd’hui, l’aéroport de Londres Luton demeure propriété municipale, propriété du conseil municipal de Luton en août 1997, afin de financer une extension de l’aéroport de 80 millions de livres sterling. Operations Limited (LLOAL), qui était dirigée par la Barclays Bank. Barclays a par la suite été vendu à TBI plc. En janvier 2005, LLAOL a été acquise par Airport Concessions Development Limited, une société appartenant à Abertis (90%) et Aena Internacional (10%), toutes deux espagnoles. Abertis est l’un des principaux fournisseurs d’infrastructures en Europe. Aena Internacional est la branche commerciale internationale d’Aena, l’organisation nationale espagnole des aéroports et du contrôle du trafic aérien, qui possède et exploite 47 aéroports à travers la péninsule ibérique. Chaque année, quelque 155 millions de passagers utilisent ses aéroports. Aena est également présente en Amérique centrale et en Amérique du Sud. LLAOL peut désormais compter sur une expérience opérationnelle supplémentaire et un soutien financier pour élaborer ses plans futurs.

La phase principale de la phase de développement en 1998 a été un terminal en aluminium et verre de 40 millions de livres sterling, inspiré du design original de Foster and Partners, inauguré officiellement par SM la Reine et SAR le duc d’Édimbourg en novembre 1999. Le bâtiment est surnommé « The Tinshed » par les habitants.

Le terminal abrite 60 comptoirs d’enregistrement, des systèmes d’information de vol et d’information de vol à la pointe de la technologie, ainsi qu’un large éventail de magasins, restaurants et bars. Dans le cahier des charges initial du terminal de 1999, un premier étage de 9 000 pieds carrés – doté d’un plafond voûté spectaculaire conçu à l’origine par Sir Norman Foster; a été construit mais destiné à rester en jachère jusqu’à ce qu’il soit nécessaire pour un développement de ce type.

En septembre 2004, les travaux de développement d’un grand projet de transfert des départs de l’aérogare internationale construite en 1985 au premier étage de l’atelier de 1999 ont débuté. Le nouveau hall des départs a ouvert ses portes le 1er juillet 2005 et comprend une nouvelle «construction» sous la forme du nouveau quai d’embarquement s’étendant sur 190 mètres entre les aires de trafic nord et est de l’aéroport de Londres Luton et les installations de sécurité, de douane et d’immigration relogées. Il comprend également le développement et le remodelage de l’ensemble du 1er étage du 1er étage du terminal de 1999, qui n’a pas encore été utilisé. En 2005, le nombre total de passagers à l’aéroport de London Luton a augmenté de 21,5%, passant à 9,135 millions, ce qui en fait le sixième aéroport du Royaume-Uni. L’aéroport de Londres Luton est également l’aéroport britannique qui connaît la plus forte croissance

Un indicateur de l’importance de l’aéroport de Londres Luton pour l’économie de Luton est que la ville compte le plus grand nombre de taxis par habitant au Royaume-Uni. L’aéroport de Londres Luton est devenu encore plus critique pour l’avenir de Luton compte tenu de la fermeture récente de l’usine automobile Vauxhall.

Une nouvelle gare, Luton Airport Parkway, a été construite pour desservir l’aéroport. Elle dessert St. Pancras à Londres et au nord sur la Midland Main Line, ainsi que sur les routes First Capital Connect au nord de Bedford et au sud de St Albans, Londres, Wimbledon, Sutton, l’aéroport de Gatwick et Brighton.

Une navette gratuite relie l’aéroport de Londres Luton. La gare se trouve à un peu plus d’un kilomètre des aérogares et les passagers qui croient à tort qu’elle se trouve dans l’aéroport devraient prévoir un délai supplémentaire. Il est prévu de remplacer la navette express pour l’aéroport de Luton depuis la station de Luton Airport Parkway par un système de transport en commun à voies séparées afin d’améliorer encore les liaisons de transport en commun vers l’aéroport de Londres Luton.

En 2004, la direction de l’aéroport de Londres Luton a annoncé qu’elle soutenait le projet du gouvernement d’élargir les installations afin d’inclure une piste complète, soit sur l’allée actuelle, soit légèrement au sud sur le même alliage, soit à l’angle de la piste actuelle. Les groupes de campagne locaux, notamment LADACAN et SLAP, s’opposent aux nouveaux plans d’expansion. Les plans d’expansion entraîneraient la destruction du château de Someries, un monument ancien classé.

Quitter la version mobile